Accueil » La Gestalt-thérapie

La Gestalt-thérapie

Qu’est-ce que le terme « gestalt »?

gestalt-thérapie
Œuvre de Kandinsky

Gestalt est un terme allemand et vient du verbe gestalten signifiant : « mettre en forme, donner une structure signifiante ». Gestalt parfois traduit par « forme » représente quelque chose de beaucoup plus large c’est pourquoi le terme de Gestalt a été conservé aussi bien en français qu’en anglais, en russe ou en japonais ! Par exemple, la même table prend une signification différente selon qu’elle est recouverte de livres, et de papier, ou d’une nappe et de plats : sa Gestalt globale a changé.

Pour le bébé, la première gestalt importante qu’il reconnait est le visage de sa figure parentale. Sans en percevoir les détails, la forme globale (gestalt) est signifiante pour lui.

Nos perceptions obéissent à un certain nombre de lois. Ainsi, une totalité (dans cet exemple le visage humain) ne peut se réduire à une somme de stimuli perçus : une symphonie est autre chose qu’une succession de notes…Le tout est différent de la somme des parties.

Et aussi, une partie dans un tout est autre chose que cette même partie isolée ou incluse dans un autre tout – puisque sa place et sa fonction sont spécifiques de son interaction avec l’environnement. Ainsi être nu sous la douche n’a pas le même sens que se promener nu dans la rue.

Pour comprendre un comportement ou une situation, il importe de les analyser mais surtout d’en avoir une vue synthétique est de les percevoir dans l’ensemble plus vaste du contexte global. Le contexte est souvent plus signifiant que le texte. Ainsi pour analyser un évènement politique étranger, il importe d’avoir une vision synthétique globale de l’économie mondiale, des grands enjeux de pouvoir, écologiques…

La gestalt-thérapie, c’est quoi ?

La gestalt-thérapie est une thérapie humaniste au carrefour entre la psychanalyse, les thérapies psycho-corporelles d’inspiration reichienne, le psychodrame, les approches phénoménologiques et existentielles, les philosophies orientales.

La gestalt-thérapie développe une perspective unifiante de l’Être humain, intégrant à la fois ses dimensions sensorielles, affectives, intellectuelles, sociales et spirituelles. Elle met l’accent sur la prise de conscience de l’expérience actuelle ici et maintenant, qui englobe la résurgence éventuelle d’un vécu ancien. Elle réhabilite le ressenti émotionnel et corporel – trop souvent malmenés par nos codes sociétaux où l’expression publique des émotions est sévèrement censurée, qu’il s’agisse de colère, de tristesse, d’angoisse… ou de tendresse, d’amour et de joie !

Ainsi, la gestalt-thérapie favorise un contact authentique avec les autres, un ajustement créatif de l’organisme à l’environnement, ainsi qu’une prise de conscience de nos mécanismes conscients ou inconscients qui nous poussent à des conduites répétitives périmées – non-ajustées à la situation. Elle met en relief nos processus de blocage et démasque nos évitements, nos peurs et nos inhibitions ainsi que nos illusions.

A qui s’adresse la gestalt-thérapie ?

La gestalt-thérapie s’adresse à des personnes en difficulté face à des difficultés existentielles (conflits, rupture, solitude, deuils, dépression, troubles psychosomatiques, etc) et plus largement toute personne (ou organisation) recherchant un meilleur épanouissement de son potentiel latent, au-delà d’un mieux-être, un plus-être…

Aujourd’hui, la gestalt-thérapie, au-delà d’une thérapie, se présente volontiers comme une véritable philosophie existentielle, un « art de vivre » dans le contact authentique, une manière particulière de concevoir les rapports de l’être vivant au monde.

Le processus thérapeutique développe la prise de conscience de la manière d’être au monde, favorise un contact authentique avec les autres et l’émergence d’une façon créative de s’ajuster à l’environnement.

Bibliographie

Serge GINGER, La Gestalt: l’art du contact, Marabout, 2013 (10ème édition).
Chantal MASQUELIER-SAVATIER, Comprendre et Pratiquer la gestalt-thérapie, InterEditions-Dunod, Paris, 2008
Marie PETIT, La gestalt-thérapie de l’ici et maintenant, ESF éditeur, 1993 (4e édition).

Revenir en haut de page